Jour J moins 1 mois!

Dans un mois jour pour jour, le dimanche 18/09/2016,  est prévue notre grande fête de retrouvailles !

Nous sommes impatients de vous retrouver pour faire la fête et échanger les nouvelles de nos familles. N’oubliez pas de préparer vos anciennes photographies et autres documents que nous pourrons scanner sur place afin d’enrichir les archives de l’asbl et vous les rendre aussitôt.

Si vous avez des souvenirs « Canivet » de la période de guerre 14-18, contactez-nous pour voir ensemble comment les mettre en valeur.

A tout bientôt!

 

One Response to Jour J moins 1 mois!
  1. J-1

    Je passe le bonjour à tous ceux que je ne verrai pas demain
    J’espère que la cousinade permettra plein de précieuses trouvailles

    En attendant, la rencontre se passant à Nivelle, je ne peux m’empêcher d’évoquer à nouveau le cousin Charles CANIVET, alias Jean de NIVELLE (1839-1911)

    Je ne sais toujours pas pourquoi il avait choisi ce pseudonyme.
    C’est probablement en relation avec une chanson humoristique originaire de Normandie, comme lui, et popularisée dans toute la France et la Belgique, depuis la fin du Moyen-âge.

    Tout part d’un personnage historique.
    Jean de Nivelle (1422-1477) est le fils de Jean II de Montmorency (1402-1477), grand chambellan du Roi de France Louis XI.
    En 1465, une quinzaine d’années après la fin de la guerre de cent ans, éclate une révolte de princes et autres grands seigneurs contre l’accroissement des pouvoirs royaux
    Jean de Nivelle prend le parti des Princes contre le Roi auquel son père reste fidèle.
    Déshérité par son père, Jean fuit à Nivelle, qu’il tient de sa mère.

    Ce fait historique donna lieu au proverbe «être comme ce chien de Jean de Nivelle qui fuit quand on l’appelle». Vous l’aurez compris, il ne faut pas y chercher un brave toutou mais un fils déchu.

    On en tira aussi de multiples chansons humoristiques popularisées dès la fin du Moyen-âge.

    Vous en connaissez au moins l’air puisqu’il s’agit de celui de Cadet Rousselle qui n’en est qu’une version modernisée au XVIIIème siècle.

    Chacun des couplets de ces chansons est composé de six vers et a généralement pour thème un élément que Jean de Nivelle est censé posséder en trois exemplaires. Cet élément est souvent cité dans le premier vers : « Jean de Nivelle a trois enfants », « Jean de Nivelle a trois gros chats », « Jean de Nivelle a trois châteaux », etc. Par ailleurs, on trouve souvent un couplet qui parle « du chien » ou « des chiens » de Jean de Nivelle.

    En 1834, le journal belge L’Émancipation publie un article sur la chanson de Jean de Nivelle. L’article cite neuf couplets de la chanson tels qu’ils figurent sur un imprimé rare publié chez Lambert Tassin à Namur en 1680. L’article affirme que des militaires français, venus dans les Pays-Bas en 1695, y ont découvert la chanson et en ont tellement apprécié l’air, qu’ils ont ramené celle-ci à Paris. L’article en déduisait que la chanson était originaire de Nivelle en Belgique.

    Mais en 1863, le journaliste et historien Arthur Dinaux fait remarquer que la Farce des deux savetiers, écrite entre 1505 et 1530, débute par un des deux savetiers en train de chanter un couplet de la chanson :
    Hay avant Jehan de Nivelle
    Jehan de Nivelle a deux housseaux,
    Le roy n’en a pas de si beaux
    Mais il n’y a point de semelle,
    Hay avant Jehan de Nivelle

    Cette antériorité flagrante infirme donc la thèse de L’Émancipation.
    Notez au passage que cette polémique précède de peu les premiers articles de Charles CANIVET sous le pseudonyme Jean de Nivelle

    Ci-dessous, une des versions de la chanson de Jean de Nivelle

    Jean de Nivelle a trois enfants
    Dont il y en a deux marchands.
    L’autre escure la vaisselle;
    En avant, Jean de Nivelle.
    Hay ! Hay ! En avant,
    Jean de Nivelle est bon enfant.

    2.
    Jean de Nivelle a trois chevaux :
    Deux sont toujours par monts et vaux
    Et l’autre n’a pas de selle;
    En avant, Jean de Nivelle.
    Hay ! Hay ! En avant,
    Jean de Nivelle est bon enfant.

    3.
    Jean de Nivelle a trois beaux chiens :
    Les deux premiers ne valent rien,
    L’autre fuit quand on l’appelle.
    En avant…

    4.
    Jean de Nivelle a trois gros chats :
    L’un prend souris, et l’autre rats.
    L’autre mange la chandelle.
    En avant…

Log in to post a comment.